N.O.U.S = Nouveaux hOrizons de l'Utilité Sociale

Routard de la grande Comores Volcan Karthala Mitsamiouli Moroni

 

Impressions générales

Quelle désorganisation et quel abandon ! Cela me rappelle Haïti dans les années 1990, sans les tontons macoutes, mais avec la même absence totale de projet collectif : les gens se servent des pierres des anciens trottoirs pour construire leurs propres murs de "maisons".  Et les fontaines publiques sont en train d'être détruites ... [voir photo]

 

Quant au "respect des règles": [voir photo]

 

 

Moroni = une ville au béton facile et sans charme où les rares touristes sont pris pour des "vaches à lait":

[voir photos] 

Une "coutume" des Comores, bien visible dans le paysage et qui pourrait s'avérer utile pour le développement du tourisme : la "maison grand mariage" :

[voir photo]

 

Et vous apprendrez aussi qu'aux Comores, l'apprentissage du chinois se développe, car il permet d'avoir un visa et un séjour gratuit en Chine !

Car la politique aux Comores est résumée dans un mot :"visa" ! : [voir photo]

 

Le musée de Moroni ("Centre national de documentation et de recherche scientifique")

Un moment rare ! Vous êtes sûrs d'être les seuls visiteurs et d'avoir le guide charmant (Zacharia Cheha) Tél: +269 329 09 16) rien que pour vous pour visiter les 5 expositions (histoire, géologie, zoologie, arts, traditions). et voir le coelacanthe "accidentellement pêché" en 1995 (?) au large de l'île de Mohéli.

Une visite très conseillée pour trouver un peu de verdure et de calme dans les embouteillages et le bordel de Moroni avec ses "trottoirs" de détritus , ordures et caniveaux d'eaux usées ... Ce sera aussi l'occasion pour vous de parler des mœurs, de ce "grand mariage" qui est nécessaire à tout comorien qui veut pouvoir être autorisé à paraître sur la place publique ...[voir photo]

 

 

Iconi ((10 km au sud de Moroni)

Ce fut un port de pêche, ce fut une belle ville dans un site qui est encore beau ...

[voir photos]

 

 

Le Nord de la Grande Comores  (île N'Gazidja)

(les trois autres îles constituant l'Union des Comores sont : Mohéli, Anjouan et... Mayotte , mais pour le moment, Mayotte préfère être le 101ème département français (depuis 2011) plutôt que la quatrième île de la République islamique de l'Union des Comores...

 

La sous-préfecture du Nord de la Grande Comores est Mitsamiouli : sans eau potable et sans électricité depuis 5 ans, alors que toutes les maisons et même les fontaines publiques sont équipées de conduites d'eau et d'assainissement... C'est la faute au gouvernement, c'est la faute à la France...

Belles plages de sable blancs au milieu des rochers basaltiques noirs

Logement :

Chez l'habitant (au rez-de-chaussée de maisons de 1200 m² "de grand mariage", avec eau (pas courante) et électricité (pas 220 V, sans prises pour recharger vos smartphones..): royal,avec belles moustiquaires en baldaquin sur des lits king size .  Prix : 15 000 FC/chambre/nuit avec petit-déjeuner(soit 30 euros,ce qui est une fortune pour les comoriens) (1000 Francs Comoriens = 2 euros)

S'adresser à Abou Bacar : +269 326 47 86  [voir photo]

 

Dans les bungalows de la municipalité au bord de mer, "Hôtel Maloudja"

Prix : 15 000 FC avec petit déjeuner inclus. Sorties en bateau possible et restauration possible sur place.

Tél : +269 366 55 25 [voir photo]

 

Notre premier choix : deux (ou trois) bungalows au bord de mer au "Trou du Prophète" (à côté de l'ancien bungalow-repaire de Bod Denard) aménagés simplement et écolo par Micky, rasta souriant, efficace pour vous préparer un poisson volant grillé avec fruit-à-pain et bananes, achards de mangues, fleurs de tiaré et fruits de la passion cueillis sur la treille, jacquier, et papayes du jardin d'à côté. Sorties en bateau possibles.

Prix : Prix : 12 000 FC/chambre/nuit avec petit-déjeuner. Pas d'électricité, eau en grande bassine. WC très propres.  Repas grillade poisson + Dessert + Noix de coco à boire : 3 000 FC/personne

Tél :+269 328 15 32  [voir photos]

 

 

L'ascension du volcan Karthala (2 365 m)

Une promenade de santé, avec un dénivelé très régulier (100 m de dénivelé par km parcouru)... mais très long (1 860 m de dénivelé à monter... puis à redescendre !)

C'est pas exténuant, mais un conseil impératif : prenez une paire de chaussures ou de sandales à semelles épaisse et rigide que vous avez déjà portées pendant au moins 5 heures de suite... Sinon, ampoules et martyrs garantis !

Pour l'ascension, "Chauffeur", guide expérimenté, très pro et sympathique. Attention, ne réservez pas via l'hôtel ou une agence, car ils se prennent une commission et exploitent un peu le guide... [voir photos]

Le mieux est d'appeler directement "Chauffeur" (+269 336 53 87) et de négocier le prix avec lui. (L'hôtel nous proposait 130 euros / personne, nous avons négocié avec chauffeur pour 105 euros par personne mais il était inquiet vis à vis de l'hôtel à qui il allait devoir reverser une part importante..D'autres n'ont payé que 90 euros par personne, voir même certains 30 euros/ personnes sans la nourriture! )

La prestation : "Chauffeur" s'occupe de vous amener,en respectant votre rythme, jusqu'en haut du Karthala (8 heures d'ascension, de 5h00 du matin jusqu'à 13h00, entrecoupée de courtes  pauses , avec friandises, dattes, bananes, et même Nutella local avec du lait concentré. Emportez 3 litres d'eau par personne pour les deux journées. Chauffeur s'occupe de l'eau pour la cuisson du repas du soir et du café ou thé du lendemain matin.

Une fois arrivés en haut (2365 m), il y a pleins de possibilités : descendre dans la mer de cendres (rassurez-vous, elles ne sont plus chaudes, elles ont eu le temps de refroidir depuis 2007...) [voir photo]  ou allez jusqu'au gouffre (300m de profondeur avec des parois basaltiques impressionnantes ).

Ensuite, tranquillement, on redescend au "camp de base" à 1 600 m, à côté d'autres cabanes où les bergers-paysans dorment pendant la semaine...[voir photo]

"Chauffeur" vous installe dans une belle tente dôme, avec matelas et duvet (qu'il garde cachés dans un endroit près du camps de nuit). Il s'occupe également du feu et du repas du soir [voir photo], ainsi que des casses croutes pendant l'ascension et la descente. Il est très compétent, vous explique beaucoup de choses le long du trajet, et discute facilement de tout. [voir photos]

Il est également guide pour le reste de l'ile et peut vous proposer de nombreuses autres excursions.

Attention, il parait que de "faux Chauffeur" circulent...(affiliés à d'autres hôtels ou agences ...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



18/11/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour