N.O.U.S = Nouveaux hOrizons de l'Utilité Sociale

3000 litres d'eau par jour évapores et 500 m2 de terre/an pour nourrir un humain

Eau, jardins et nourriture

 A l'occasion de la journée mondiale de l'eau, le 22 mars 2013, une note de synthèse dresse un premier bilan du séminaire « eau et sécurité alimentaire en Méditerranée » (SESAME) qui s'est tenu les 21 et 22 février 2013 à Montpellier, en attendant un rapport plus complet prévu avant l'été:

(Xavier Beulin, FNSEA)

 Chiffres marquants

3000 litres/jour (1000 m3/an) : c'est la quantité moyenne d'eau utilisée (transpirée) par les plantes, nécessaire pour produire la nourriture d'un individu

Chiffres appliqués à un jardin amateur :

1000 m3 par an d'eau transpirée pour produire l'alimentation d'une personne (= 365 j x 2700 kCal = 1 million de Kcal/an /personne à produire), donc grosso modo,

il faut faire transpirer 1 millions de litres d'eau par an pour nourrir une personne,

 =  1 litre d'eau transpirée pour produire 1 Kcal végétale.

= 4 litres d'eau pour produire un gramme de sucre...

 

1 tomate dans un jardin = 150 g :

20 g de Matière sèche, soit 85 Kcal: il a donc fallu 85 litres transpirés pour produire une tomate !

130 g d'eau. Donc pour produire 1 g d'eau dans la tomate, il a fallu 100 litres/130= 600 g.

Il faut donc faire transpirer 600 g d'eau pour en "retenir" 1 g d'eau dans le fruit

 

Un jardin intensif produit environ 3 kg de produits frais au m² = 500 g de MS = 2000 Kcal/m²/an. Il faudrait donc 500 m² par an pour nourrir une personne. Un hectare intensif  peut nourrir 20 personnes

Donc, il faut faire transpirer 2 000 litres d'eau/m², donc arrosage + pluie = au moins 3 000 mm apportés en 6 mois de cycle végétatif = 500 mm par mois consommés par le jardin = 16 mm/jour !  

 

Un jardin intensif (3 kg de produits frais récoltés par m² et par an) consomme donc, en été, 16 litres/m²/jour (si la réserve du sol est faible, il faut donc apporter au moins 10 litres /m2/jour.

250 kg/an : c'est la quantité de nourriture gaspillée par personne et par an, en moyenne, dans les pays du bassin méditerranéen

80% : c'est la part des terres dégradées sur la rive sud de la Méditerranée

30% : c'est la part d'eau utilisée issue de source non durable au Maghreb

136 km3/an: c'est la quantité nette d'eau « virtuelle » importée en Méditerranée sous forme de produits alimentaires

63 millions : c'est le nombre de riverains de la Méditerranée à nourrir en plus d'ici 15 ans

290 millions : ce serait le nombre de personnes de la rive Sud en pénurie d'eau (<500m3/habitant) en 2050 (64 millions aujourd'hui)

 

 

Chiffres appliqués à un jardin amateur :

1000 m3 par an d'eau transpirée pour produire l'alimentation d'une personne (= 365 j x 2700 kCal= 1 million de Kcal/an / personne à produire), donc grosso modo,

il faut faire transpirer 1 millions de litres d'eau par an pour nourrir une personne,

 =  1 litre d'eau transpirée pour produire 1 Kcal végétale.

 

1 tomate dans un jardin = 150 g :

20 g de Matière sèche, soit 100 Kcal: il a donc fallu 100 litres transpirés pour produire une tomate !

130 g d'eau. Donc pour produire 1 g d'eau dans la tomate, il a fallu 100 litres/130= 600 g.

Il faut donc faire transpirer 600 g d'eau pour en retenir 1 g dans le fruit

 

Un jardin intensif produit environ 3 kg de produits frais au m² = 500 g de MS = 2000 Kcal/m²/an. Il faudrait donc 500 m² par an pour nourrir une personne. Un hectare intensif  peut nourrir 20 personnes

Donc, il faut faire transpirer 2 000 litres d'eau/m², donc arrosage + pluie = au moins 3 000 mm apportés en 6 mois de cycle végétatif = 500 mm par mois consommés par le jardin = 16 mm/jour !  

 

Un jardin intensif (3 kg de produits frais récoltés par m² et par an) consomme donc, en été, 16 litres/m²/jour (si la réserve du sol est faible, il faut donc apporter au moins 10 litres /m2/jour.




0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour